Du temps pour la lecture

Publié le par Anouchka

20090915PHOWWW00190.jpg

source image

 

Hier soir, en attendant le bus, je me suis assise à côté de deux vieilles dames qui ne se connaissaient pas. On sait tous que les personnes âgées aiment parler, même aux inconnus. Elles ont commencé à diverger sur la pluie et le beau temps et là je me suis dit que c'était foutu, l'attente allait être longue. Mais après avoir passé en revu tous les hôpitaux de Paris en les classant par qualité de service, elles ont finalement parlé de LECTURE.

Et là, j'ai été assez surprise d'entendre leur avis sur les personnes qui achètent des livres. D'après elles, se sont ceux qui ont des enfants et les retraités. Et les autres alors? Elles ont répété ce qu'on entend partout : "Oui, on a pas le temps de lire, peut-être dans les transports mais c'est tout" et l'autre d'enchérir "Ça c'est sûr, et puis les gens regardent la télé, ils trouvent ça plus facile, ça demande moins d'effort."

D'accord pour la télévision, mais pour ce qui est du temps, alors là, il faut arrêter de penser ça ! On a toujours le temps, il faut juste le trouver, comment les gens trouvent-ils tout ce temps pour regarder la télévision? On peut très bien lire en petit-déjeunant le matin, dans les transports, pendant que les pâtes cuisent, avant d'aller se coucher, le week-end, durant les vacances... Je pense qu'on se dit qu'on a pas le temps juste parce qu'on place la lecture dans les dernières choses à faire, une activité qu'on fait seulement une fois que toutes les autres sont faites. Grave erreur, la lecture peut être bien plus importante que certaines chose et elle mériterait une vraie place dans notre quotidien.

Commenter cet article

bregman 12/02/2012 15:57


La lecture est toujours une belle évasion, et je dirais même que l'on ne peut entrouvrir les secrets de son âme qu'en faisant l'effort d'ouvrir un livre, car derrière chaque mot se cache un petit
miroir au travers duquel chacun pourra trouver son propre bonheur.

George 15/09/2011 10:45



cette excuse bateau "je n'ai pas le temps" m'énerve aussi ! hier j'ai poireauté une demi-heure dans la salle d'attente de mon médecin, et pendant qu'une dame soufflait à n'en plus finir, et ne
cessait de trifouiller son téléphone portable, moi j'ai lu mon roman, et j'aurais bien patienté un peu plus finalement ! Je crois que c'est Pennac qui tord le cou aussi à ce manque de temps dans
son essai "comme un roman", à vérifier !