Une plume à la mer ! #2

Publié le par Anouchka

P1080814-pola.jpg

 

 

Je retourne en week-end aux Sables d'Olonne. À très vite !

 

 

 



   

Santiano

 

C'est un fameux trois mats fin comme un oiseau
Hisse et oh Santiano
Dix huit noeuds quatre cent tonneaux

Je suis fier d'y être matelot

 

Tiens bon la barre et tiens bon le vent
Hisse et oh Santiano
Si dieu veut toujours droit devant

Nous irons jusqu'à San Francisco

 

Je pars pour de longs mois en laissant Margot
Hisse et oh Santiano
D'y penser j'avais le coeur gros
En doublant les feux de St Malo

 

On prétend que là-bas l'argent coule à flot
Hisse et oh Santiano
On trouve l'or au fond des ruisseaux
J'en ramènerai plusieurs lingots

 

Un jour je reviendrai chargé de cadeaux
Hisse et oh Santiano
Au pays j'irai voir Margot
A son doigt je passerai l'anneau

 

Tiens bon le cap et tiens bon le flot
Hisse et oh Santiano
Sur la mer qui fait le gros dos
Nous irons jusqu'à San Francisco

Commenter cet article

L'Éphémère 25/06/2010 08:48



Merci de m'avoir appris quelque chose... je chantais toujours "Dix huit noeuds quatre cent tonneaux/ Nous irons jusqu'à San Francisco", alors que ces deux éléments ne sont pas issus du même
couplet...



powings ou crevette 20/06/2010 17:04



Les sables d'olonne, j'y suis allée trois fois en vacances, et juste super :)


Bon retour :)



Tulisquoi 19/06/2010 10:26



c'est malin de nous avoir collé cette chanson, maintenant je vais l'avoir en tête TOUTE la journée !


Bon week-end !



flou 19/06/2010 09:19



ah, les sables d'olonne... j'y ai passé les vacances de mon enfance... et j'y ai encore une arrière grand-mère drolissime au caractère de vache, qui jurait à nos esprits enfantins que de chez
elle, par temps clair, on pouvait voir la statue de la liberté...