❝ Une Mercedes blanche avec des ailerons ❞ de James Hawes

Publié le par Anouchka

IMGP3147.jpg

 

 

 

❝ Mais maintenant on a laissé tombé tout ça, on était calés au fond de notre chaise et on se regardait par-dessus la table en fumant des clopes, en retirant de nos dents des bouts de crevettes à l’aide de cure-dents et en taillant la bavette, grisés par le mélange détonant que font l’adrénaline, la bière chinoise, les piments, le glutamate de sodium, le tabac et la perspective de baiser.

C’est là qu’elle m’a parlé d’aller en Inde et de revenir avec vingt kilos de moins et en disant n’importe quoi.

Voilà qu’elle me faisait rire tout haut, maintenant.

Vous savez, de ces rires à se tenir les côtes, la tête en arrière, où on sent toute sa gorge qui se déploie et où on se demande toujours, avec à peine deux pour cent de sa tête : La vache, depuis quand ne me suis-je pas marré comme ça ? De ces rires-là. C’est alors que je me suis dit qu’on était peut être sérieusement sur la même longueur d’onde. ❞

 

Traduit de l’anglais par Olivier Deparis

 

 

Ce livre est décalé. C’est du moins ce que je me suis dit quand je l’ai lu. Il est brouillon, rapide, pas organisé. On a l’impression en tout cas. Et c’est ce qui le rend intéressant.

Le narrateur, un homme marginal qui vit dans une cabane au fond du jardin de sa sœur, nous raconte comment il monte le plan génial de braquer une banque. Il s’entoure alors d’une bande d’originaux dans lesquels se trouve l’intrigante Suzy. Suzy c’est un peu son obsession à lui. Il est impressionné, chamboulé, ému, excité quand il la retrouve. Ca va pas tout faire foirer cette histoire de sentiments ? Même pas. Braquage de banque et admiration de la gente féminine font bon ménage on dirait.

On rencontre ici une belle brochette de personnages auxquels on s’attache un peu, forcément. On les suit tous jusqu’à la fin de l’histoire, sans regret. Avant d’aller se fumer une petite clope.


 

 

Merci à Tulisquoi pour le prêt du livre !

 


Publié dans Littérature anglaise

Commenter cet article

Tulisquoi 10/10/2010 11:53



C'est clair que c'est de sacré personnages ;) Je n'ai pas encore lu d'autres livres de lui. Je ne sais pas si les autres seront aussi décalés ou pas...



Anouchka 10/10/2010 12:58



Oui ça serait intéressant de voir si tous ses romans sont dans le même registre. À suivre alors... :)