❝ Les expressions de nos grands-mères ❞ de Marianne Tillier

Publié le par Anouchka

IMGP2562.JPG

IMGP2564.JPG



 

C'est vrai que de nos jours on n’utilise plus trop d’expressions ou du moins pas les mêmes qu’avant. Ça vous dit quelque chose « Y’a pas qu’un âne qui s’appelle Martin » ? Ou encore « Il mange avec les chevaux de bois » ? Non, ça ne vous dit rien ? Moi non plus…

Dans ce livre, on apprend des expressions et surtout on découvre leurs origines. Et c’est passionnant !  Je vous donne un exemple :


Il est fier comme un pou

« Il est arrogant, prétentieux. »


Mais pourquoi ces parasites qui pullulent sur nos têtes afficheraient-ils une telle suffisance ? On a du mal à se l’imaginer… En fait, ce "pou"-là n’a rien à voir avec l’insecte : le mot vient de l’ancien français "pouil" et fait référence au jeune coq ! La forme entière de l’expression était même "fier comme un pou sur son fumier". D’ailleurs, on qualifie toujours de "coq" un homme prétentieux et sûr de sa séduction.

 


Alors, envie d’en savoir plus ?

Commenter cet article

Une gourmande 20/07/2010 13:37



J'ai acheté ce livre et je l'adore, a feuilleter comme ça, de temps en temps il est super!!! Et qu'est ce qu'on en apprends des choses!!! 



Neph 14/07/2010 23:39



Ca m'arrive de dire "Je m'en tamponne le coquillard", j'avoue qu'on a fait plus classe :)



Tulisquoi 14/07/2010 14:54



"Bête à manger du foin" ! ça faisait longtemps que je n'avais pas entendu cette expression ;) Et "Je m'en tamponne le coquillard", pareil ! A essayer de caser dans nos conversations d'aujourd'hui
tout ça :)



Manu 14/07/2010 14:17



J'adore, surtout qu'ici, on utilise encore beaucoup ces expressions, comme "il n'y a pas qu'un baudet qui s'appelle Martin" ou comme sur la photo "il est bête à manger du foin"



L'Éphémère 14/07/2010 12:51



J'adore ce genre de livre. J'avais acheté il y a longtemps les expressions oubliées par Bernard Pivot. C'est tellement drôle !