❝ Le Nez ❞ de Nicolas Vassiliévitch Gogol

Publié le par Anouchka

P1060381.JPG

❝ L'assesseur de collège Kovaliov s'éveilla assez tôt et fit des lèvres "brrr... !", ainsi qu'il le faisait toujours lorsqu'il se réveillait, bien que lui-même n'eût pu expliquer pourquoi. Kovaliov s'étira et se fit apporter un petit miroir qui se trouvait sur la table : il voulait jeter un coup d'oeil sur un petit bouton qui était apparu la veille au soir sur son propre nez. Mais, à son immense stupéfaction, il vit que l'endroit que devait occuper son nez était parfaitement lisse. Epouvanté, Kovaliov donna l'ordre de lui apporter de l'eau et s'en frotta les yeux : non, le nez n'y était pas ! Il tâta avec la main, se pinça pour se convaincre qu'il ne dormait pas : il était bien éveillé, semblait-il. ❞


On a ici deux petites nouvelles : "Le Nez" et "Le Manteau".
Gogol nous transporte à Saint-Pétersbourg. Dans cette grande ville, il se passe des choses étranges... et plutôt loufoques.

Dans "Le Nez", l'assesseur de collège Kovaliov se lève le matin et découvre que son nez à disparu. Il va alors tout faire pour le retrouver, jusqu'au moment où il le croise en uniforme, sortant d'une calèche. L'histoire prend alors une tournure surnaturelle.

Dans la nouvelle "Le Manteau", on nous raconte l'histoire d'un certain Akaki Akakiévitch, un fonctionnaire appliqué, dont la passion est de copier des lettres. Il se rend compte un jour que son manteau est trop vieux et qu'il doit en acheter un autre. Commence alors une longue attente, de longs mois d'économie et de diète pour se payer le fameux manteau. Après l'avoir enfin acquis, il va se passer quelque chose qui va changer pour toujours la fin de sa vie, et peut être même au-delà.

Ces deux nouvelles sont très drôles et on passe un bon moment. On ne s'attend pas à la fin, et on est surpris de voir combien Gogol a l'art de nous parler de choses incroyables on les rendant normales.
On met de côté le froid hivernal qui entoure l'ancienne capitale de la Russie, et on part sans regrets aux côtés de ces personnages à la vie insolite.

Publié dans Littérature russe

Commenter cet article

Je lis 26/01/2010 17:40


Je n'ai jamais osé m'attaquer à Gogol, sans trop savoir pourquoi. Voila en tout cas 2 nouvelles qui vont me faire changer d'avis. Merci :)


Victor DEL REY 26/01/2010 15:16


je prends note. Il m'a l'air intéressant.....

Les choses bougent sur mon blog. N'hésitez pas à passer :
http://victordelrey.over-blog.com/
A bientôt !!!!