❝ La Montagne morte de la vie ❞ de Michel Bernanos

Publié le par Anouchka

IMGP2571.JPG

 

 

❝ Je me mis debout, titubant sur ce plancher instable, pendant que la voix continuait :

- Grouille-toi, que je te dis, et file voir le cuistot, il t’attend pour la bouffe.

Ne sachant trop où trouver les cuisines, je commençai d’errer du gaillard d’arrière au gaillard d’avant. Le vent s’était levé et les voiles montraient maintenant leurs grands ventres blancs tout remplis de  brise. Le galion - j’appris son nom par la suite - penchait sur un bord et glissait sur l’eau comme une caresse. Sa mâture gémissait à force de maintenir les vents. Je rencontrai plusieurs membres de l’équipage. Leurs mines n’avaient rien d’encourageant, mais le fait qu’ils ne semblaient pas faire attention à moi me tranquillisait. Cependant, je dus vite déchanter en me retrouvant brusquement face à face avec celui qui m’avait fait lever sans douceur. Sa figure brune, presque noire, grimaça affreusement, et il me jeta d’une voix hargneuse :

- Ah, tu ne veux pas obéir ? Eh bien, on va t’en donner le goût ! Par ici, les gars, se mit-il à hurler en direction des autres matelots, apportez deux lances-amarres, on va bien rigoler ! ❞

 

 

 

Un jeune homme, l’esprit embrumé par l’alcool et échauffé par une soirée entre amis, se retrouve malgré lui sur un galion. Il devient alors mousse et se lie d’amitié avec Toine, un vieux matelot cuisinier au cœur tendre.

Le bateau va connaître de terribles évènements : l’absence de vent, l’immobilisation, les nourritures qui s’épuisent et enfin la folie des marins poussés par le désespoir et la faim.

Tout cela pour qu’un beau jour, après une violente tempête, le mousse et Toine se retrouvent seuls naufragés sur une île déserte.

Rien de bien original ? Détrompez-vous. Ce qui va suivre n’a rien de normal et de conventionnel. Vous allez même regretter la petite île déserte classique où l’on chasse et où l’on pêche en attendant de construire sa cabane de bois.

Ici, rien de tout ça. Mais je ne vous en dis pas plus et je vous laisse découvrir l’histoire par les yeux du moussaillon…

 

Commenter cet article

Undo 11/08/2010 16:38



Roman d'aventure ? Ca a l'air parfait pour finir ces vacances...



Anouchka 11/08/2010 16:50



Roman d'aventure. Oui. Et parfait pour les vacances, je suis bien d'accord.



Tulisquoi 10/08/2010 13:24



Ca pourrait peut-être me plaire ça, non ? Un huis clos en plus...



Anouchka 10/08/2010 16:43



Oui je pense que ça pourrait te plaire !