❝ La fenêtre panoramique ❞ de Richard Yates

Publié le par Anouchka

fp1.jpg

fp2

 

 

Ce n’était pas chose facile que de lire ce roman.

Dès les premières pages j’ai tout de suite compris que ce n’était pas mon genre.

L’écriture, mon Dieu, l’écriture ! Si, par hasard, on tombe sur un livre qui a une écriture plus ou moins insipide, il faut que l’histoire compense. C’est le minimum. Ici, même l’histoire ne sauve pas la mise.

Je vous la raconte brièvement : April et Franck, un couple habitant dans une banlieue new-yorkaise, sont décidément pas gâtés pas la vie. Mariés trop tôt, deux enfants à peine désirés, pour lui un boulot sans intérêt, pour elle les tâches ménagères et les rêves de gloire. Pour finir rapidement : deux névrosés au pays du métro-boulot-dodo. Tout cela sur fond d’histoire d’amour. Parce qu’ils s’aiment malgré et contre tout. Enfin… Peut-être pas. Au final on n’en sais rien et on s’en fou.

Pour conclure : un roman bien creux qui manque de style et d’originalité dans l’écriture. On s’attend à tous les rebondissements, on s’ennuie presque de voir les personnages si prévisibles. C’est le type même du best-seller qui marche. Très peu pour moi.

 

Pour ce qui est du film avec Leonardo DiCaprio et Kate Winslet (Les Noces Rebelles), je ne pense pas aller le voir. Je vais pouvoir me passer de revivre une deuxième fois ce drame soporifique.

La bande annonce du film, pour les curieux :

 


 


 

Comme vous pouvez le voir sur les photos, l’éditeur a décidé de mettre une jaquette avec le titre et une photo du film. Beaucoup l’on fait avant, beaucoup ont eu cette merveilleuse idée. Bien sûr c’est ironique. Je suis complètement contre ce genre de pub. Ça dénature complètement le roman ! Une adaptation cinématographique d’un livre doit-elle coller à ce dernier comme une moule à son rocher, sans qu’on ne puisse plus jamais l’oublier ? Il faut savoir faire la part des choses !

En parlant de ça, il y a une de ces pub que j’ai trouvé scandaleuse : un bandeau ajouté au livre de poche Le Haut de Hurlevent d’Emily Brontë où on pouvait lire que c’était le livre préféré des personnages du film Twilight. Twilight et Brontë ? Mais où va-t-on ? Depuis quand les personnages fictifs de films pour ados deviennent des références en matière de littérature classique ?

Certaines choses seraient à revoir….

 

 

photo31

 

(photo : aucoindulivre.fr)

Commenter cet article

Leiloona 13/02/2011 14:51



Quant à moi, le film "noces rebelles" m'a suffi ! ;)


Sinon la jaquette rouge est complètement absurde, je te l'accorde ! ;)



Emilie 11/02/2011 14:01



Apparemment on était assez d'accord sur "Manon", et de nouveau dur "La fenêtre" :-) 



l'or des chambres 11/02/2011 10:09



Pas lu... Tout simplement pour l'avoir feuilletée en librairie... je n'ai pas accroché du tout au style de l'auteur... Par contre j'aimerais bien voir le film (j'adore Kate Winslet)



Choupynette 10/02/2011 17:24



c'est marrant les ressentis. Perso, j'ai trouvé qu'au contraire, le style collait parfaitement à l'hhistoire: l'enlisement d'un couple, d'individus dans la banalité du quotidien, la perte des
illusions sur le système mais surtout sur eux mêmes. J'avais beaucoup aimé cette lecture, même si elle ne fut pas facile.



Estellecalim 10/02/2011 16:48



Ah ouais ! Penser que Les Hauts de Hurlevent ont besoin de Twilight pour se vendre dénote l'estime de l'éditeur pour cette oeuvre et sa hiérarchie... commerciale ! Mais je doute que Twilight se
vende encore aussi bien dans 100 ans !