❝ Into The Wild ❞ de Jon Krakauer

Publié le par Anouchka

0IMGP0409.JPG

❝ À 6,5 kilomètres après Fairbanks, Jim Gallien aperçut un auto-stoppeur qui se tenait dans la neige au bord de la route, le pouce levé très haut et grelottant dans l'aube grise de l'Alaska. Il n'avait pas l'air bien vieux; dix-huit ans, dix-neuf peut-être, pas plus. Une carabine dépassait de son sac à dos, mais il avait l'air d'un bon garçon. Dans le 49e État, une carabine Remington semi-automatique n'étonne personne. Gallien gara sa camionnette Ford sur le bas-côté et dit au jeune homme de monter.
L'auto-stoppeur balança son sac sur la banquette et se présenta :
- Alex.
- Alex? interrogea Gallien qui attendait un nom de famille.
- Simplement Alex, répondit l'auto-stoppeur. ❞




C'est l'histoire d'un jeune homme, Chris MacCandless, qui, la tête remplie d'idéaux et les yeux avides de nouveaux horizons, décide de tout plaquer pour partir en Alaska.
Avant cette destination finale et ultime il va passer 2 ans sur les routes, se faire appeler Alexandre Supertramp ("supervagabond" en français), croiser des hippies, des agriculteurs, des hommes qui vont s'attacher à lui. Car Chris ne laisse pas indifférent. Il est chaleureux, sociable, bout en train. Mais derrière ce visage se cache un caractère bien différent. Un caractère qui, inspiré de Jack London, Tolstoï, Thoreau, veut pousser son être vers les limites de l'extrême. Refuser les lois, les conventions, la société toute entière et tendre vers un idéal, obscur pour nous, qui est le retour à la nature, la recherche de la vérité.

Jon Krakauer est un journaliste et c'est lui qui a écrit l'article dans un magazine américain sur la tragique histoire de Chris MacCandless.
Dans ce livre il cherche à retracer la vie de ce jeune homme pour comprendre sa terrible décision qui a été de vouloir survivre seul en Alaska, loin de toute civilisation. L'auteur nous donne des extraits d'interviews de gens qui ont connus Chris; sa famille, mais aussi ceux qu'il a croisé lors de son périple.
Krakauer fait également le parallèle avec d'autres, qui, comme Chris, ont eu ce même idéal, ce même choix de s'exclure de la société pour aller vers la nature.

On comprend mieux alors le destin de cet Alex Supertramp, on s'imprègne de cette philosophie peu commune et on est bouleversé par le courage de ce jeune homme d'aller au bout de son rêve, de son idéal, dans une quête sans fin vers une nouvelle vérité, une vérité qui n'existe que dans la nature.

Le film, lui, est moins complet que le roman, l'accent est mis sur le voyage et surtout sur la fin tragique quand Alex se retrouve en Alaska dans le bus.
Les images sont magnifiques, on voyage à travers tous les États-Unis, transporté par une musique très bien sélectionnée. Un film à voir.

Into The Wild, réalisé par Sean Penn (2007).
Acteurs : Emile Hirsch, Kristen Stewart, Vince Vaughn,...

1wild.jpg
2itw3
3itw4
4itw2
5Into The Wild
6into-the-wild-into-the-wild-09-01-2008-21-09-2007-19-g

Publié dans Un livre - un film

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Undo 11/05/2010 17:37



Lu après le film, je crois que j'ai préferé le film...



Tiphaine 20/02/2010 12:21


Un film qui m'a beaucoup marqué et j'ai vraiment hâte de lire le livre qui a l'air tout aussi bouleversant...


Elora 14/02/2010 20:32


Un livre que j'ai fort envie de lire mais il y en a tellement comme ça... !


Anouchka 15/02/2010 09:54


C'est sur qu'il faut savoir faire une sélection, on ne peut pas tout lire!


Tulisquoi 13/02/2010 17:50


Au début du film, ça passe assez bien ces aller-retour, mais vers la fin, j'ai trouvé ça plus brouillon. Le livre était mieux construit pour ça.


Tulisquoi 13/02/2010 14:15


J'ai lu le livre il y a très longtemps et j'avais adoré cette histoire un peu en dehors du temps.
J'ai vu le film cette semaine justement et c'est vrai qu'il est moins complet. Un peu brouillon aussi parfois dans sa façon de sauter continuellement du passé au présent. Mais de très belles images
effectivement !


Anouchka 13/02/2010 17:39


C'est ce que j'ai aimé dans le film, qu'on passe du passé au présent jusqu'à la fin. C'est vrai que ça ne fait pas très narration classique, il faut s'y retrouver!