❝ Comment je suis devenu stupide ❞ de Martin Page

Publié le par Anouchka

IMGP1382.JPG

 

❝ Il avait toujours semblé à Antoine avoir l’âge des chiens. Quand il avait sept ans, il se sentait usé comme un homme de quarante-neuf ans ; à onze, il avait les désillusions d’un vieillard de soixante-dix-sept ans. Aujourd’hui, à vingt-cinq ans, espérant une vie un peu douce, Antoine prit la résolution de couvrir son cerveau du suaire de la stupidité. Il n’avait que trop souvent constaté que l’intelligence est le mot qui désigne des sottises bien construites et joliment prononcées, qu’elle est si dévoyée que l’on a souvent plus avantage à être bête qu’intellectuellement assermenté. L’intelligence rend malheureux, solitaire, pauvre, quand le déguisement de l’intelligence offre une immortalité de papier journal et l’admiration de ceux qui croient en ce qu’ils lisent. ❞

 


Antoine, c’est un peu l’homme qui est à côté de la société de consommation et du formatage de masse. Il est à part, prône la culture, l’intelligence, la compréhension des choses, la réalité de ce qui est horrible dans notre société. Il a un esprit ouvert et vif et le vit bien. Jusqu’à la première page du livre en tout cas. Là, tout bascule. Antoine trouve qu’il réfléchit trop et sa capacité à s’intéresser à tout, à se cultiver, se poser des questions, lui pèse. Il aimerait ne plus penser à rien. Il choisit de devenir alcoolique car « Ivre, il n’aurait plus besoin de penser, il ne le pourrait plus : il serait un rhéteur d’approximations lyriques, éloquent et volubile. » Mais cela ne marche pas, il décide alors de se suicider et va suivre des cours d’apprentissage pour réussir son suicide. Mais cela lui en ôte l’envie. Il prend donc une dernière décision : devenir stupide. Car les gens simples et stupides, sans culture, à la recherche de l’argent et des loisirs sans intérêt sont plus heureux, ils ne réfléchissent pas et non pas vraiment conscience de ce qui les entoure. Il va alors pousser son expérience à l’extrême. Mais comment va-t-il devenir ? Arrivera-t-il à vivre sans tout ce qui le caractérisait avant ?


C’est une expérience unique, l’expérience d’un homme curieux qui veut voir s’il arrivera à devenir stupide pour ne plus penser ou penser comme tout le monde. On touche donc à des questions importantes : ressembler au stéréotype pour mieux s’intégrer dans la société ? Est-on plus heureux quand on consomme plus ? La culture est-elle si importante alors qu’on peut vivre heureux sans ? L’envie de l’argent est-elle toujours plus importante ?


Toutes ces questions, magnifiquement emballées dans de l’humour, quoi de plus ? On se demande, en refermant le livre, si on ne va pas tenter l’expérience aussi. Devenir stupide, la nouvelle idée pour ouvrir les yeux sur les réalités de notre société ?

 


Commenter cet article

L'Éphémère 19/05/2010 19:55



Tu nous trouves toujours des perles ! Je suis à deux doigts de sortir pour aller l'acheter tout de suite. Mon prochain livre pour sûr. Et merci !



Anouchka 19/05/2010 20:34



Je suis contente d'arriver à donner envie de lire mes bonnes découvertes ! C'est toujours un plaisir pour moi !



Océane 19/05/2010 15:09



J'ai adoré ce roman, intriqué par le titre, je l'ai dévoré ! Vite, vite !



Anouchka 19/05/2010 20:32



Pour moi c'était pareil, je l'ai lu très rapidement tant il était captivant !



Tulisquoi 19/05/2010 14:18



oh oui, j'aimerais bien :)



Anouchka 19/05/2010 20:29



Et un de plus pour juin ! :)



Tulisquoi 19/05/2010 11:10



Cet auteur m'intéresse. Je n'ai encore rien lu de lui, mais déjà entendu parler plusieurs fois en bien. Je veux devenir stupide moi aussi... :)



Anouchka 19/05/2010 11:24



Ah devenir stupide... Un autre livre à te prêter alors ? ;)



Marie 19/05/2010 10:43



Heureux les simples d'esprit comme on dit... Il est vrai que le titre de ce livre m'a toujours attirée, je vais essayer de passer à la librairie aujourd'hui...



Anouchka 19/05/2010 11:24



Oui ! Une bonne lecture à faire !