❝ Chéri ❞ de Colette

Publié le par Anouchka

P1080375.JPG

 

 

" Léa ! Donne-le-moi, ton collier de perles ! Tu m'entends, Léa ? Donne-moi ton collier ! "

Aucune réponse ne vint du grand lit de fer forgé et de cuivre ciselé, qui brillait dans l'ombre comme une armure.

" Pourquoi ne me le donnerais-tu pas, ton collier ? Il me va aussi bien qu'à toi, et même mieux ! "

Au claquement du fermoir, les dentelles du lit s'agitèrent, deux bras nus, magnifiques, fins au poignet, élevèrent deux belles mains paresseuses.

" Laisse ça, Chéri, tu as assez joué avec ce collier.

- Je m'amuse... Tu as peur que je te le vole ? "

Devant les rideaux roses traversés de soleil, il dansait, tout noir, comme un gracieux diable sur fond de fournaise. Mais quand il recula vers le lit, il redevint tout blanc, du pyjama de soie aux babouches de daim.

 

 

Je m'attendais à un petit roman agréable, joli, attendrissant, pour passer du bon temps. Mais ici il n'y a aucune originalité, rien pour retenir l'attention. L'histoire est banale : un jeune homme épris d'une femme plus mure va finalement devoir se marier avec une fille de son âge. On assiste surtout à la peur de vieillir, à l'amour qui ne dure qu'un temps, aux années qui séparent, à la jeunesse fleurissante.

Cela m'a fait penser aux romans de Zola, dans les descriptions des toilettes, de la vie parisienne. Et surtout au roman Nana, pour son héroïne, qui tente de rester toujours la même, malgré le temps qui passe.

Du coup, en repensant à Zola, ça m'a tout de suite terni le peu d'enthousiasme qu'il me restait pour finir la lecture.

Commenter cet article

Loaloo 06/08/2011 14:28



Je crois que ce sentiment est propre au style de Colette...