❝ Alabama Song ❞ de Gilles Leroy

Publié le par Anouchka

IMGP3097.JPG

 

 

 

❝ « Sur la joue, jeunes mariés ? Êtes-vous bien sûrs ? » ironisait l’évêque.

Ce matin-là, Scott avait une haleine de bourbon à vomir, et nous nous sommes considérés sans nous embrasser, Scott a ri parce qu’il devait bien faire l’homme et que, là, vraiment, faire l’homme était trop absurde pour lui, alors il nous a toisés, l’évêque et moi : « OK, je me prosterne. » Et quand il a été à genoux, il a soufflé : « Je te hais comme un mec. Je t’adore comme un mec. »

« Amen ! » hurlait la nuée dans la cathédrale Saint-Patrick. « Dieu bénisse cette union ! » a clamé l’évêque. La nef vibrait de rires, mes tympans bourdonnaient sous les applaudissement, le vertige me prenait. ❞

 

 

L’auteur nous dit en fin de roman : « Alabama Song est une œuvre de fiction. Si plusieurs personnes secondaires de ce livre présentent quelques ressemblances avec les proches, les parents et les contemporains de Zelda Sayres Fitzgerald, leur description et les évènements qui les concernent sont pour la plus grande part le fait de mon imagination. ».

Si on n’est pas prévenu, ça risque d’être une grosse déception.

Pour ma part je n’ai pas fait attention, je pensais que c’était une biographie fidèle et réaliste sur la vie de la femme du célèbre écrivain Scott Fitzgerald. J’ai commencé à lire le livre dans cette optique-là, puis tout d’un coup (une prémonition ?), je tourne les pages pour arriver sur ce commentaire de l’auteur. Et là, oui, je peux dire que je l’ai ressentie cette déception.

Pourquoi ?

Parce que j’aime lire de vraies biographies, la vie comme elle s’est déroulée. Parce que si c’est pour parler d’une personne connue en inventant la plupart des faits, sans dire lesquels, autant que le style, l’écriture soient à la hauteur du romanesque. Or ici, il n’y a rien de tout cela, pas de style particulier, plutôt des évènements racontés d’une manière assez monotone et lasse, une écriture qui ne vaut pas vraiment le détour.

Ce que je retiens de cette lecture ? Que je n'ai encore jamais lu Fitzgerald.

 

 

 

Merci à Delphine pour le livre et à Clara pour me l'avoir envoyé !

Commenter cet article

Tulisquoi 23/09/2010 23:47



Je n'aime déjà pas les biographies à la base. Je passe sans regret !



Anouchka 24/09/2010 07:03



Oui je pense aussi que tu peux passer sans regret ! ;)



Le Journal de Chrys 23/09/2010 20:32



Je n'ai pas lu ce livre mais... j'aime beaucoup les biographies!!!!



Anouchka 24/09/2010 07:01



Si tu aimes les biographies se livre n'est peut être pas fait pour toi... Car ce n'en est pas vraiment une. :)



L'Éphémère 23/09/2010 09:33



J'en ai entendu que du bien et je voulais vraiment le lire. Mais ton avertissement est pertinent et je pense maintenant le lire avec moins d'attentes qu'auparavant.



Anouchka 23/09/2010 19:16



Je ne voudrais pas non plus décourager les potentiels lecteurs... Certains ont aimés. Pour ma part c'est un peu trop dépourvu de style et d'une belle écriture pour pouvoir me plaire.



dahoé 23/09/2010 08:19



justement, j'hésite beaucoup à l'acheter ! je le vois pourtant chaque fois en poche à la fnac, mais remet systématiquement l'achat à + tard ... 



Anouchka 23/09/2010 08:27



Je pense donc que tu peux résister à la tentation et acheter plutôt un autre livre ! :)



La Parisienne 22/09/2010 23:12



J'ai eu la même sensation que toi concernant le style d'écriture et la déception d'une fausse biographie...et dire qu'il a eu un prix ! comme quoi, ça ne veut rien dire !



Anouchka 23/09/2010 07:02



Oui, les prix ne veulent pas forcément tout dire. Et puis Beigbeder a bien eu le prix Renaudot, alors bon !